Résultats départementales Burnand

Annonces Google

Résultat départementales 2015 - Burnand

Résultats des départementales

Partagez le résultat de votre commune sur Facebook

Canton Cluny

Résultat canton Cluny : 1er tour

Candidats % voix commune % voix canton Statut
Jean-Luc FONTERAY et Elisabeth LEMONON
Union de la Gauche
54,24% 51,98% Elu
Jean-Pierre MAURICE et Véronique PETIT-SOARES
Union de la Droite
28,81% 26,64%
Eric DURDILLY et Isabelle GUERITE
Front National
16,95% 21,38%
Burnand Canton Cluny
Nombre d'inscrits 118 11 854
Nombre de votants 65 6 689
Taux de participation 55,08% 56,43%
Votes blancs (en % des votes exprimés) 6,15% 4,43%
Votes nuls (en % des votes exprimés) 3,08% 1,96%

EN VIDEO - Ce qu'il faut retenir en 5 minutes

[MIS A JOUR LE 30 mars 2015] Election 2015 à Burnand : les résultats officiels des départementales à Burnand sont disponibles sur Linternaute dès leur proclamation par le ministère de l'Intérieur. Rémi Chaintron, qui pilote le conseil du département de la Saône-et-Loire, met son siège aux suffrages. Dans le canton de la municipalité, les 113 électeurs vont aussi arbitrer la rivalité en France entre le Front National, l'UMP et le PS. Ce dernier joue très gros car il possède 61 conseils départementaux sur 101 et pourrait en perdre près de quarante. Le résultat du vote aura-t-il une conséquence sur le cap insufflé par le Président? Ce dernier affirme que non. Pour le département de la Saône-et-Loire, le PS règne en maître sur le conseil du département qui dirige les destinées des 549 361 personnes de cette circonscription, répartis sur 57 cantons. L'alliance UMP-UDI a emporté 17 sièges contre 38 pour la gauche. Alors que la proportion de chômage s'établit à 7,5% dans le département de la Saône-et-Loire (selon des informations INSEE, 2011) soit moins qu'en France (9,7%), Burnand se démarque avec 10,0% de chômage, un sujet décisif à l'instant où la situation économique est au coeur des angoisses des électeurs. Point analysé avec attention par les états-majors des partis : les crimes et délits. Dans la division de sécurité (police/gendarmerie) de Burnand, le nombre des violences physiques non crapuleuses est moins élevé que dans le département de la Saône-et-Loire (1,55‰ contre 2,56‰), ce qui va influencer les électeurs. Parmi les points à même de faire changer l'orientation des électeurs : le montant des impôts. À burnand, l'impôt sur le revenu s'élève à 3 145 euros, contre 1 798 euros pour le département, une information qui serait à même d'influencer la démarche des électeurs. Les résultats des départementales de la Saône-et-Loire et de Burnand découleront donc de trois variables : le taux de participation, le niveau du FN et le vote blanc.

Entre la présidentielle de 2012 et 2014, le score du FN a progressé de 6,53 points dans la ville de Burnand, dont les moins de trente ans composent 24,78% des habitants. Un élément qui révèle que les résultats des départementales à Burnand seront minutieusement scrutés dans la Saône-et-Loire, ainsi que dans la région Bourgogne. Plus en détail, le niveau du Front National était de 19.4% aux dernières européennes (moins que la moyenne française) et de 12.87% à la dernière élection présidentielle de 2012 (moins que la moyenne nationale).

Score du Front National / Rassemblement Bleu Marine au premier tour des élections à Burnand

Burnand s'étend sur un canton aux problématiques diversifiées. Concernant le canton de Saint-Gengoux-le-National : Pour les dernières élections de l'année 2008, la part de citoyens ayant pris part au scrutin à Burnand se situait à 82,76% des inscrits, soit moins que la moyenne enregistrée dans le canton. A l'occasion des départementales de mars 2015, la présence des inscrits dans les bureaux de vote de la ville de Burnand, tout comme les résultats des départementales à Taizé seront prépondérants. Jean-Pierre CHAPELON (liste Divers gauche) avait emporté le canton de Saint-Gengoux-le-National et obtenu sa place au sein de l'assemblée départementale en recueillant 51,67% des suffrages, c'est-à-dire plus que son score à Burnand (50%). Joël PIERRE, qui menait la liste UMP était son premier challenger et avait rallié 40.48% des scrutins.

Annonces Google


Les résultats et l'ensemble des données figurant sur ces tableaux sont fournis par le Ministère de l'Intérieur