Résultats départementales Quimperlé

Annonces Google

Résultat départementales 2015 - Quimperlé

Résultats des départementales

Partagez le résultat de votre commune sur Facebook

Canton Quimperlé

Résultat canton Quimperlé : 1er tour

Candidats % voix commune % voix canton Statut
Anne MARECHAL et Michaël QUERNEZ
Parti Socialiste
57,90% 52,23% Elu
Pierre COUËDELO et Christine FAVENNEC
Union de la Droite
25,61% 27,52%
Jean-Yves DUPORTIC et Olivia ROUZIC
Front National
16,49% 20,24%
Quimperlé Canton Quimperlé
Nombre d'inscrits 8 867 24 717
Nombre de votants 4 274 12 952
Taux de participation 48,20% 52,40%
Votes blancs (en % des votes exprimés) 3,35% 4,15%
Votes nuls (en % des votes exprimés) 2,18% 2,10%

EN VIDEO - Ce qu'il faut retenir en 5 minutes

[MIS A JOUR LE 30 mars 2015] A Quimperlé : Marechal+ Quernez (PS) élu au 1er tour 52,23% (Source France Breizh Izel). Election 2015 à Quimperlé : les résultats des élections départementales à Quimperlé sont publiés sur Linternaute dès leur communication par la préfecture du Finistère. Pierre Maille, qui pilote le conseil général du Finistère, soumet son mandat aux suffrages. Dans le canton de la ville, les 10 725 citoyens vont aussi trancher la rivalité française qui oppose l'UMP, le PS et le Front National. Ce dernier est crédité de prévisions lui accordant entre 28 et 33% des votes mais ne fanfaronne pas et redoute que ses supports ne se rendent pas aux urnes. Avec un bon score, il pourrait emporter des départements comme le Vaucluse. Zoom sur le département du Finistère où le PS domine le conseil général qui régit les collèges publics des 883 001 personnes de ce département, pour 54 cantons. L'alliance UMP-UDI a pris en effet 13 sièges contre 39 pour les partis de la majorité présidentielle. Parmi les points à même de faire basculer des départements : le taux d'imposition. À quimperlé, il dépasse 1 948 euros, versus 1 968 euros dans le département, un élément qui pourrait influencer les agissements du corps électoral. Elément surveillé avec grande attention par le PS comme l'UMP : les violences. Dans la circonscription de sécurité (police/gendarmerie) de Quimperlé, le nombre des violences physiques non crapuleuses est moins élevé que dans le département du Finistère (1,83‰ contre 3,14‰), ce qui va interpeller les électeurs. Alors que le taux de chômage dépasse 8,4% pour le département du Finistère (selon des données INSEE de 2011) soit moins qu'en France (9,7%), Quimperlé s'illustre avec 11,6% de chômeurs, un point qui n'a rien de secondaire lorsque le résultat économique de la majorité occupe une position centrale dans les pensées des électeurs. Les résultats des départementales du Finistère et de Quimperlé résulteront de trois inconnues : le niveau d'abstention, le niveau du FN et le vote blanc.

En à peine deux années, le niveau du FN a progressé de 2,8 points dans la ville de Quimperlé, dont les moins de 30 ans forment 34,55% de la population. Cette donnée illustre que les résultats des départementales à Quimperlé seront précieusement analysés dans le Finistère, voire aussi dans la région Bretagne. Dans le détail, le score du FN était de 14.32% aux dernières élections européennes (moins que le score atteint en France) et de 11.52% lors de la dernière élection présidentielle (moins que la moyenne française).

Score du Front National / Rassemblement Bleu Marine au premier tour des élections à Quimperlé

Quimperlé couvre un canton aux situations variées. Pour le secteur du canton de Quimperlé : Cette année, la présence des électeurs dans les bureaux de vote de la ville de Quimperlé et l'issue des résultats des départementales à Clohars-Carnoët seront capitaux. Pour les dernières cantonales 2008, la participation à Quimperlé représentait 58,5% des électeurs inscrits sur les listes, c'est-à-dire plus que la moyenne enregistrée dans le canton. Michaël QUERNEZ, PS, avait pris en 2008 le canton de Quimperlé et par conséquent décroché son fauteuil au sein de l'assemblée du département du Finistère avec 63,97% des scrutins, c'est-à-dire moins que son niveau à Quimperlé (64,02%). Francis JEGOU, qui menait la liste UMP apparaissant comme son plus gros challenger, avait rassemblé 36.03% des voix.

Annonces Google


Les résultats et l'ensemble des données figurant sur ces tableaux sont fournis par le Ministère de l'Intérieur