Résultats départementales Salles-sur-Mer

Annonces Google

Résultat départementales 2015 - Salles-sur-Mer

Résultats des départementales

Partagez le résultat de votre commune sur Facebook

Canton Châtelaillon-Plage

Résultat canton Châtelaillon-Plage : 1er tour

Candidats % voix commune % voix canton Statut
Sylvie MARCILLY et Stéphane VILLAIN
Union pour un Mouvement Populaire
44,14% 51,99% Elu
Jean-Yves GAUTIER-BRET et Maryse MARTIN
Parti Socialiste
27,69% 25,17%
Jean BEAUDU et Marie ORSKI
Front National
23,10% 18,95%
Alexandra COUDIGNAC et Thierry SCHROEDER
Debout la France
5,08% 3,90%
Salles-sur-Mer Canton Châtelaillon-Plage
Nombre d'inscrits 1 667 17 340
Nombre de votants 897 9 528
Taux de participation 53,81% 54,95%
Votes blancs (en % des votes exprimés) 6,24% 3,22%
Votes nuls (en % des votes exprimés) 1,56% 0,94%

EN VIDEO - Ce qu'il faut retenir en 5 minutes

[MIS A JOUR LE 30 mars 2015] Election 2015 à Salles-sur-Mer : les résultats des départementales à Salles-sur-Mer sont diffusés sur Linternaute dès leur annonce par le ministère. Dominique Bussereau, à la tête du conseil général de la Charente-Maritime, met son siège aux choix des électeurs. Dans le canton de la municipalité, les 1 997 citoyens vont aussi trancher la bataille française qui oppose le PS, le Front National et l'UMP. Ce dernier pourrait enlever 28 à 30% des votants et pourrait dépasser le Front National. En espérant des consignes de votes convenables au 2nd tour, il récolterait jusqu'à quarante conseils de départements. Dans le département de la Charente-Maritime, l'UMP domine le conseil du département qui gouverne les routes des 598 915 habitants de ce département, qui s'étale sur 51 cantons. L'alliance UMP-UDI a emporté 27 postes contre 24 pour les partis de la majorité présidentielle. Parmi les points à même de faire changer l'orientation des électeurs : le niveau des impôts. À salles-sur-mer, il dépasse 2 334 euros, versus 2 128 euros pour le département, une donnée qui va peut-être influencer le vote des électeurs. Alors que la proportion de personnes sans emploi atteint 10,5% dans le département de la Charente-Maritime (selon des chiffres INSEE de 2011) soit plus que pour l'ensemble de la France, Salles-sur-Mer se différencie avec 8,8% de chômage, un point non secondaire au moment où la compétitivité de l'économie française occupe une position déterminante dans les craintes des électeurs. Point examiné avec un empressement inquiet par le PS comme l'UMP : les crimes et délits. Dans la circonscription de sécurité (police/gendarmerie) de Salles-sur-Mer, le niveau des violences gratuites est moins élevé que dans le département de la Charente-Maritime (1,72‰ contre 2,86‰), ce qui va représenter un test pour les électeurs. Les résultats des départementales de la Charente-Maritime et de Salles-sur-Mer découleront donc de trois inconnues : le niveau de participation, le niveau du FN et le nombre de suffrages exprimés.

Entre l'élection de François Hollande et les élections européennes de 2014, le résultat du Front National a progressé de 8,16 points dans la municipalité de Salles-sur-Mer, dont les moins de 30 ans représentent 34,15% des habitants. Une information qui justifie que les résultats des départementales à Salles-sur-Mer seront soigneusement scrutés dans la Charente-Maritime, jusque dans la région Poitou-Charentes. Pour l'essentiel, le score du Front National était de 23.68% aux dernières européennes (moins que la moyenne du pays) et de 15.52% à l'élection présidentielle (moins que la moyenne française).

Score du Front National / Rassemblement Bleu Marine au premier tour des élections à Salles-sur-Mer

Salles-sur-Mer comprend un canton aux problématiques nuancées. Concernant le secteur du canton de la Jarrie : Lors des précédentes élections cantonales 2008, l'abstention à Salles-sur-Mer représentait 28,29% des inscrits sur les listes électorales, soit moins que la moyenne du canton. Pour ces départementales de mars 2015, la présence des inscrits dans les bureaux de vote de la ville de Salles-sur-Mer, tout comme les résultats des départementales à Saint-Rogatien seront fondamentaux. David BAUDON (liste PS) a conquis le canton de la Jarrie et ainsi gagné son fauteuil au sein du conseil général de la Charente-Maritime grâce à 71,88% des suffrages, soit plus que son résultat à Salles-sur-Mer (59,8%). Bertrand DAMY (Divers droite) était son adversaire n°1 et avait rassemblé 28.12% des voix.

Annonces Google

Autour de Salles-sur-Mer, résultats des départementales


Les résultats et l'ensemble des données figurant sur ces tableaux sont fournis par le Ministère de l'Intérieur